Chambre de bébé
© RGA/REA

Comment limiter l’exposition de bébé à la pollution ?

Bébé

2 juin 2020

Les futures mamans et les bébés peuvent être exposés à de nombreuses pollutions au quotidien. Découvrez nos conseils pour limiter les risques au maximum.

7 minutes

Nos recommandations avant l’arrivée de bébé

  • évitez l’exposition des futures mamans et papas aux polluants de l’air. Les maisons et appartements peuvent concentrer de nombreux polluants : pensez à aérer tous les jours, ne faites pas brûler d’encens ou de bougies parfumées, n’utilisez pas de produits ménagers très odorants… tout cela émet des composés organiques volatils (COV) qui sont nocifs pour la santé des mamans, des papas et des bébés ;
  • préparez la chambre de bébé plusieurs mois avant son arrivée et aérez souvent cette pièce. Une grande partie des composés organiques volatils libérés par les peintures et le mobilier neuf auront ainsi le temps de s’évacuer de la chambre. Pour plus de conseils, consultez notre article sur la chambre à coucher. Et si possible, évitez que les futures mamans participent aux travaux ;
  • vérifiez l’isolation et la ventilation de la maison. Une maison mal isolée peut être froide et humide. Une maison humide et mal aérée peut favoriser l’apparition de moisissures dont les spores sont nocives pour le système respiratoire des bébés et des jeunes enfants. De nombreuses aides sont disponibles pour vous aider à rénover votre logement, renseignez-vous auprès du conseiller FAIRE le plus proche de chez vous.

 

Nos recommandations dès que bébé est là

Les bébés sont particulièrement vulnérables à la présence de substances toxiques dans leur quotidien. Il faut éviter de les exposer aux nombreuses pollutions :

  • pour la toilette de votre bébé, choisissez des produits simples : du savon de Marseille et de l’eau tiède plutôt que des lingettes parfumées. Utilisez de préférence des produits d’hygiène portant un label environnemental qui vous garantit l’absence de substances dangereuses pour la santé de votre bébé. L’ADEME a sélectionné pour vous les meilleurs labels ;
  • si vous utilisez des couches jetables, choisissez-les avec un label environnemental. Vous aurez ainsi la garantie qu’elles ne contiennent pas de substances dangereuses pour l’environnement et la santé de votre bébé. Vous pouvez également opter pour des couches jetables. Consultez notre article sur ce sujet ;
  • lavez toujours les habits neufs avant de les faire porter à votre bébé. Lavez et aérez les jouets et peluches avant de les lui donner. Des produits chimiques utilisés pour fabriquer les vêtements et les jouets peuvent être encore présents sur les produits neufs. Si les vêtements et les jouets ne sont pas lavés, ces produits chimiques peuvent entrer en contact avec la peau et déclencher des allergies ;
  • préférez les vêtements en coton bio et sans motifs. Plus les vêtements sont simples, moins votre bébé risque d’être en contact avec des produits chimiques ;
  • aérez tous les jours, au moins 10 minutes, la chambre de bébé pour renouveler l’air et éliminer les polluants ;
  • ne chauffez pas trop la chambre de bébé : 19 °C, ça suffit. Un air trop chaud empêcherait votre bébé de bien dormir et pourrait gêner sa respiration ;
  • choisissez des jouets les moins odorants possible. Les jouets en plastique qui sentent fort, les jouets parfumés sont à bannir de l’environnement de bébé. Ces odeurs signifient que les jouets émettent des composés organiques volatils nocifs pour le système respiratoire de votre enfant. Certains jouets commencent à obtenir des labels environnementaux qui garantissent l’absence de substances dangereuses. Consultez notre page sur les labels environnementaux ;
  • préparez à votre bébé des petits plats bio. Privilégiez les aliments issus de l’agriculture biologique et respectez le rythme des saisons. Une alimentation trop diversifiée n’est pas recommandée pour les premiers mois de bébé ;
  • en cas de pic de pollution à l’ozone, sortez de préférence avec votre bébé jusqu’à 11 h et après 20 h. Après 13 h, privilégiez les activités calmes, en plein air comme en intérieur. Surveillez l’apparition de gêne respiratoire (asthme ou symptômes évocateurs : fatigue, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations…). Continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en début de matinée en hiver ou la nuit en été. N’arrêtez surtout pas la ventilation. Des polluants sont émis dans votre logement. Si vous ne renouvelez plus l’air de votre logement, ces polluants ne sont plus évacués ;
  • en cas de pic de pollution aux particules, vous pouvez sortir comme d’habitude avec votre bébé, mais évitez les sorties à proximité des grands axes routiers aux heures de pointe (7 h-10 h et 17 h-20 h). Promenez votre bébé dans un porte-bébé ou dans le siège arrière d’un vélo plutôt que dans une poussette proche de la route. Surveillez l’apparition de gêne respiratoire (asthme ou symptômes évocateurs : fatigue, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations…). Et continuez à aérer votre logement 2 fois 10 minutes par jour, de préférence côté cour et en fin de matinée en hiver ou la nuit en été. N’arrêtez surtout pas la ventilation. Des polluants sont émis dans votre logement. Si vous ne renouvelez plus l’air de votre logement, ces polluants ne sont plus évacués.

     

Vous aimerez aussi

Scène de décoration de Noël avec cadeaux

Quels cadeaux pour un Noël écologique et solidaire ?

Parents

8 juin 2020

Parce que nous consommons toujours plus sans avoir forcément conscience des conséquences sur l’environnement, l’ADEME vous propose des idées pour choisir des cadeaux de Noël plus écologiques et solidaires.

4 minutes

Les couches pour bébé

Comment trouver les meilleures couches ?

Parents

2 juin 2020

Jusqu’à la propreté de votre enfant, vous utiliserez environ 3800 couches. Il est donc nécessaire de faire le meilleur choix pour votre bébé, mais aussi pour l’environnement.

3 minutes

Salle de classe avec élèves

Prêt pour l’école !

Parents

2 juin 2020

La rentrée scolaire, c’est tout un programme. Entre la préparation du cartable et du goûter, il faut bien s’organiser. Alors, comment faire simple, pas cher, bon pour la santé des enfants et pour l’environnement ?

4 minutes