©makibestphoto

Travaux de rénovation : que penser des offres à un euro ?

Travaux - Droit de la conso

7 août 2020

Isolation à 1 euro, chaudière à 1 euro… Ces offres sont très valorisées actuellement dans la presse et par des entreprises de travaux. Que faut-il savoir pour des travaux de qualité ?

4 minutes

Comprendre comment les professionnels peuvent effectuer des travaux pour un euro ?

Ces offres à un euro sont une appellation commerciale utilisée par les professionnels pour promouvoir les possibilités d’aides financières offertes aux particuliers et les encourager à faire des travaux.

Les aides à la rénovation sont encadrées par l’État. Pour certains travaux, les ménages modestes peuvent cumuler plusieurs aides qui leur permettent d’effectuer des travaux de rénovation dans son logement à moindre coût. Au final, les ménages très modestes ne payeront parfois que 1 euro pour certains travaux.

Pour ne payer qu’un euro, il est nécessaire de répondre aux exigences de MaPrimeRénov’ et de l’opération « Coup de pouce ».

 

Quelques points de vigilance avant de lancer des travaux pour un euro

Seuls certains travaux peuvent bénéficier des aides de l’État pour ne payer au final qu’un euro : par exemple, le remplacement d’une chaudière fioul par un équipement plus performant (pompe à chaleur, chaudière gaz à très haute performance énergétique…), l’isolation des combles (mais toutes les techniques d’isolation ne sont pas prises en charge).

Si le logement nécessite une amélioration thermique plus complète et donc plus performante, il est très important de se renseigner sur le financement de la globalité du projet. Bénéficier de cette aide « Coup de pouce » peut être préjudiciable pour bénéficier d’autres aides à la rénovation du logement (aides Habiter Mieux Sérénité de l’Anah).

Les offres à 1 euro sont des appellations commerciales et non une aide de l’État en soi. L’offre commerciale est liée aux travaux réalisés, mais aussi à la situation énergétique du logement et aux revenus des occupants ou des propriétaires. Une entreprise ne peut donc pas vous certifier que vous pouvez en bénéficier sur un simple appel téléphonique.

Pour bénéficier des aides financières, une visite préalable du logement est obligatoire avant d’établir le devis. La date de la visite doit être indiquée sur le devis.
Il est également important d’exiger cette visite préalable pour que la totalité des travaux soit estimée dans le devis. Par exemple, le devis pour des travaux d’isolation du toit doit prendre en compte la présence d’un conduit de cheminée, la possibilité ou non d’accès par une trappe au grenier, etc.

En fonction des travaux, il peut y avoir des restes à charges plus ou moins importants pour les ménages.
Par exemple, pour une isolation de combles perdus, dont le coût moyen est de l’ordre de 20 € HT/m², le montant de l’aide coup de pouce économie d’énergie est de 10 et 20 €/m² selon vos revenus.
Mais, pour une isolation de plancher bas, dont le coût moyen est de l’ordre de 45 € HT/m², le montant de l’aide « Coup de pouce » est de 20 à 30 €/m² selon vos revenus.
De plus certains travaux nécessitent des finitions qui ne sont pas toujours intégrées au devis.

 

Un encadrement plus précis de certains travaux à partir du 1er septembre 2020

Un arrêté du 24 juillet 2020, précise certaines exigences qui permettront de mieux définir les travaux à réaliser :

-    La date de début des travaux doit apparaitre sur la facture. Les travaux ne pourront pas commencer le lendemain ou le jour-même de la signature du devis. Il faudra respecter un délai  d'au moins 7 jours entre la signature du devis et le début des travaux ;

-    La pose d'un pare-vapeur ou d'un autre dispositif de protection de l'isolation en cas de travaux d'isolation des combles ou d'isolation des planchers bas ne peut plus être considéré comme optionnel. Il doit être pris en compte dans les travaux. Un pare-vapeur protège l'isolant des transfert d'humidité, ce qui garantit sa bonne performance dans le temps.

-    La mise en place d’aménagements nécessaires à la mise en place d'une isolation optimale : par exemple, l'installation de coffrage autour des conduits de fumée, de protection autour des dispositifs d'éclairage encastrés pour éviter les pertes de chaleur ; 

-    Seuls des appareils de chauffage au bois (poêle, cuisinières, inserts...) performants, respectant les critères de performance du label Flamme verte 7 étoiles ou équivalent, pourront être installés.

 

Nos conseils si vous recevez une offre pour effectuer des travaux à un euro

  • Ne répondez pas immédiatement positivement à une offre commerciale, prenez le temps de la réflexion.
  • Rencontrez un conseiller FAIRE avant de vous décider.
  • Faites réaliser au moins 3 devis pour comparer les prix et les propositions techniques.
  • Privilégiez les entreprises ayant une convention de partenariat avec les organismes listés sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire.
    Ces professionnels pourront effectuer les démarches administratives à votre place. Avant de signer le devis, contactez votre conseiller FAIRE pour faire le point.
    Si vous choisissez un autre professionnel, vérifiez qu’il soit bien porteur de la mention Reconnu garant de l'environnement (RGE). Vérifiez la validité de la mention RGE des entreprises sur le site www.faire.fr L’ensemble des professionnels RGE sont référencés dans l’annuaire disponible sur ce site. Choisissez ensuite le fournisseur d’énergie qui vous apportera une aide.
    Il vous faudra gérer les démarches administratives seul. Vous devez obligatoirement établir la demande d’aide et obtenir un accord AVANT de signer le devis avec le professionnel qui réalisera les travaux. Avant de signer le devis, contactez votre conseiller FAIRE pour faire le point.
  • Ne signez jamais un devis avant d’avoir obtenu l’accord de l’organisme attribuant l’aide Coup de Pouce. Si vous avez signé le devis avant de demander l’aide, elle vous sera automatiquement refusée mais si vous répondez à toutes les autres exigences.

Vous aimerez aussi

Que faire de mes déchets ?

Maison

3 juin 2020

Pour nous protéger et protéger notre planète, jetons nos masques, gants, mouchoirs et lingettes à usage unique dans les poubelles de rue ou, chez nous, dans la poubelle tout-venant. Ensemble, adoptons les bons réflexes.

1 minute

Canicule : comment garder son logement frais ?

Maison

25 juin 2020

Des solutions existent pour garder la fraîcheur dans son logement. La climatisation n’est pas toujours incontournable. Et n’achetez surtout pas votre appareil dans l’urgence, vous risqueriez de faire un mauvais choix.

3 minutes

Pourquoi il ne faut rien brûler dans son jardin

Maison

10 juillet 2020

Tontes de pelouse, branchages, feuilles mortes, etc. Chaque Français génère environ 160 kg de déchets verts par an. Alors qu’il est interdit de les brûler dans le jardin, 9 % continuent à s’en débarrasser ainsi. Pourtant d’autres solutions existent.

2 minutes

Quel professionnel pour vos travaux ?

Maison

3 juin 2020

Le recours a un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) est obligatoire si vous souhaitez bénéficier d'aides financières.

2 minutes